Sélectionner une page

Dans un monde idéal, tout le monde aurait assez d’argent pour partir en vacances. 

En réalité, ce n’est pas le cas.

Faute de ressources suffisantes, 44 % des français ne partiront pas en vacances cet été.

À l’heure où les crédits loisirs, voyages ou vacances font leur grand retour.

Si tu envisages de prendre un prêt vacances pour voyager et que  tu te  demandes si tu devrais obtenir un prêt vacances.

Assure-toi de lire ceci.

  1. Qu’est-ce qu’un prêt vacances ?
  2. Quand souscrire un prêt vacances ?
  3. Les réflexions à mener avant de signer un prêt vacances.
  4. Comment choisir le bon prêt vacances ?
  5. Les coups de pouce pour partir en vacances sans prêt vacances.
  6. Ce qu’il faut retenir.
chapeau, sac, téléphone et lunette de soleil pour partir en vacances

Qu’est-ce qu’un prêt vacances ?

Le prêt vacances est un crédit à la consommation qui permet de financer un projet de vacances. Il peut prendre la forme d’un prêt personnel. Dans ce cas, le taux du prêt est fixe. Le bénéficiaire dispose d’une somme d’argent définie, qu’il doit rembourser par mensualités fixes sur une période donnée.

Le prêt vacances peut aussi prendre la forme d’un crédit renouvelable.

À l’inverse du prêt personnel, le bénéficiaire d’un crédit renouvelable dispose d’une somme d’argent qui se reconstitue au fur et à mesure des remboursements. 

Le taux d’intérêt est révisable et élevé. 

Le coût total du prêt et la durée du prêt sont difficiles à estimer. 

Le crédit renouvelable est également difficile à amortir.

Quand souscrire un prêt vacances ?

Financer ses vacances avec un prêt vacances n’est pas fait pour tout le monde. Cela dépend largement de la situation financière de la personne qui est concernée.

  • Tu as un trou dans ton budget.
  • Tu n’as ni revenus fixes ni moyens pour rembourser ton prêt. 
  • Tu n’es pas en capacité financières pour effectuer les paiements régulièrement.

Il vaut probablement mieux que tu choisisses d’économiser ton argent pour payer tes vacances.

Si au contraire.

  • Tu as de la trésorerie ailleurs que tu n’as pas intérêt à débloquer pour des raisons fiscales.
  • Tu as un plan solide pour rembourser ton prêt à ton retour. 
  • Tu as des revenus réguliers et une situation financière stable.

Un prêt  vacances peut être une stratégie viable.

Cependant tu dois aborder cela de façon raisonnable et responsable.

Les réflexions à mener avant de signer un prêt vacances.

Tout d’abord.

Est ce que  les coûts à long terme en valent réellement la peine ?

Veux-tu vraiment rembourser ton escapade en Grèce dans cinq ans, au moment où tu économiseras peut-être pour ta maison ?

Probablement pas.

Mais si tu souhaites malgré tout obtenir un prêt vacances pour financer tes vacances , mieux vaut le faire de la bonne façon.

Voici donc quelques conseils pour t’aider à rester sur la bonne voie.

Les vacances sont là, femme valise à la main qui s'appête à partir en vacances

1.Parles-en à ton conjoint au préalable.

Tu dois t’assurer que vous êtes tous les deux d’accord pour contracter un prêt vacances.  Ceci est très important car les remboursements auront un impact sur les finances de votre ménage.

2.Définis un budget.

Tu dois savoir combien d’argent tu as à dépenser et combien tu peux t’attendre à payer. 

Il est facile de calculer le coût du voyage lui-même.

Tu peux par exemple demander un devis gratuit par compagnie aérienne ou calculer le coût de l’essence en fonction du nombre de kilomètres à parcourir.

 Les nuitées sont également faciles à budgéter. 

 Tu peux  demander un devis gratuit à l’avance pour savoir combien te coûtera  un séjour dans un hôtel, un centre de villégiature, une chambre d’hôtes  ou un appartement. 

Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de la nourriture et des sorties. 

Fais pour le mieux.

3.Comment vas-tu rembourser ton prêt vacances ?

Assure-toi de savoir comment tu vas être en mesure de rembourser ton prêt.

Tes mensualités de remboursements ne doivent pas t’empêcher de vivre une fois rentré chez toi.

Il est impératif que tu  réfléchisses à tout, y compris à la vie après tes vacances, et à la manière dont tu vas pouvoir tout payer.

Tu pourrais par exemple économiser un petit pécule qui te permettrait de couvrir tes premiers remboursements.

De cette façon, tu assures tes arrières.

4. Emprunte ce dont tu as réellement besoin.

 N’emprunte que ce dont tu as raisonnablement besoin pour ton voyage.

 Essaie de réduire tes dépenses où tu peux.

Ce n’est pas parce que tu peux emprunter (x)  € que tu devrais le faire.

Rappelle-toi que ce n’est pas seulement ce que tu empruntes,  que tu devras rembourser.  Tu devras en plus payer des intérêts et des frais.

5. Sais-tu à quoi tu t’engages ?

Avant de signer un prêt personnel, assure-toi de lire scrupuleusement le document et de le comprendre.

Il est essentiel que tu lises les termes et conditions attentivement pour éviter toute mauvaise surprise.

6. Utilise cet argent de manière responsable.

Pour t’éviter de passer des années à rembourser deux semaines de vacances. Il est important de limiter le montant que tu empruntes pour couvrir uniquement les coûts essentiels.

Tu devras non seulement rembourser la somme, plus des intérêts.

 Alors pars en vacances dans la limite de tes moyens pour rembourser ton prêt au plus vite.

Comment choisir le bon prêt vacances ?

conseils à connaître avant de souscrire un prêt vacances

Tu dois entreprendre des recherches appropriées.

N’hésite pas comparer le marché en sollicitant des propositions dans différents établissements. 

Ne t’arrête pas seulement au montant de la mensualité. 

Sois attentive également au taux d’intérêt, aux frais annexes et accessoires attachés au prêt, à la durée du prêt et surtout au coût total de ton prêt vacances.

Il est très important que tu portes une attention particulière à la nature de ton prêt vacances.

Est-ce que c’est un prêt personnel ou un crédit renouvelable ?

Souviens-toi également que les assurances (décès, perte d’emploi, perte irréversible d’autonomie, accident, perte d’emploi) ne sont pas obligatoires d’un point de vue légal pour ce type de prêt.

Je t’invite à consulter cet article qui traite parfaitement de ce sujet en profondeur en cliquant ici.

Les coups de pouce pour partir en vacances

Les aides vacances de la CAF

De nombreuses aides sont mises en place pour te permettre de profiter de l’été avec ta famille.

La Caisse d’Allocations Familiales attribuent une aide pour les vacances en famille grâce aux différents dispositifs VACAF.

Tu n’as aucune démarche à effectuer.

Si tu y as droit, tu reçois un courrier de la CAF dès Janvier qui t’informe de la nature de tes droits, de la durée du séjour, du pourcentage de l’aide et de son montant.

Cependant, ta Caisse d’Allocations Familiales doit être adhérente au dispositif et tes droits dépendent de ton quotient familial et de ta situation familiale.

Les aides au départ en vacances de l’ANCV

L’Agence Nationale pour les chèques vacances permet aux familles ayant un quotient familial inférieur ou égal à 1 000 euros pour l’année n-1 de bénéficier de la Bourse Solidarité Vacances.

Si tu es salariée d’une entreprise qui a signé une convention avec l’ANCV, tu peux bénéficier des chèques vacances. Ils sont valables deux ans après l’année d’émission. Ils peuvent ainsi te permettre de régler tes vols, billets de train, ton hébergement…Tu participes en partie au financement des chèques vacances. Ton employeur contribue au financement de l’autre partie.

Pour en savoir plus sur les aides proposées par l’ANCV, clique ici.

Ce qu’il faut retenir.

Nous sommes nombreux à ne pas pouvoir payer des vacances en famille et à ressentir parfois des pincements de jalousie en regardant les superbes photos de vacances de nos proches  sur Facebook et Instagram.

Je sais ce que ça fait de ne pas pouvoir se permettre des vacances en famille.

Nous sommes nombreux à nous demander si nos enfants ne sont pas en train de passer à côté de quelque chose de magique et mémorable.

Je sais aussi ce que ça fait de se sentir profondément coupable à cause de ça.

Mais tu ne devrais jamais partir en vacances pour te mettre dans une situation pire que celle dans laquelle tu te trouves actuellement.

Je sais aussi que  nous sommes des parents qui faisons énormément d’efforts pour faire de notre mieux avec ce que nous avons.

  • Un road trip
  • Un pique-nique
  • Une balade au parc
  • Un camping improvisé dans le parc peuvent être vraiment magiques.

Tu n’as pas besoin de t’endetter pour ça.

Il te suffit juste de rendre l’ordinaire extraordinaire pour tes enfants.

Et c’est quelque chose dont ils se souviendront sûrement toute leur vie.

Et si tu ne devais retenir qu’une chose.

Ce serait ceci : 

Le monde t’attend, mais le meilleur voyage est celui qui ne ruine pas tes finances.

 

Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances 3

 

%d blogueurs aiment cette page :