Sélectionner une page
Choisir un crédit immobilier en 2020 : comment s’y prendre

Choisir un crédit immobilier en 2020 : comment s’y prendre

choisir credit immobilier - Choisir un crédit immobilier en 2020 : comment s'y prendre

Comment choisir son crédit immobilier en 2020

comment choisir credit immobilier - Choisir un crédit immobilier en 2020 : comment s'y prendre

Vous avez trouvé un bien et vous êtes en quête d’un crédit immobilier.

Mais face aux différentes offres de prêt proposées par les banques, vous êtes perdu.

Vous vous demandez comment choisir votre crédit immobilier en cette année 2020.

Pour comparer et sélectionner l’offre de crédit la plus avantageuse, il ne suffit pas de comparer les taux d’intérêt . 

Non. 

Il y a bien d’autres éléments annexes à analyser pour faire le bon choix.

Dans l’article que voici, nous vous donnons nos  7 meilleurs conseils.

1) Connaître sa capacité d’emprunt

Avant de choisir votre crédit immobilier, vous devez avoir une idée de votre capacité d’emprunt aussi appelée capacité d’endettement.

La capacité d’emprunt est l’aptitude à emprunter une somme et à la rembourser sur une période donnée en fonction de ses revenus et de ses charges.

En d’autre termes, c’est le montant maximal que vous pouvez supporter pour financer votre achat  tout en disposant d’un reste à vivre suffisant.

Ainsi en France, le taux d’endettement de l’emprunteur ne doit pas dépasser 33 % de ses revenus.

Il existe de nombreux outils disponibles gratuitement sur internet pour  calculer sa capacité d’emprunt .

On peut citer les simulateurs de :

La plupart des banques proposent également des outils de calcul de la capacité d’emprunt.

C’est une étape incontournable qui permet de savoir le montant du crédit que vous pouvez envisager.

Vous obtiendrez la somme que vous pouvez rembourser chaque mois.

Votre banquier pourra ainsi à partir de cette donnée déterminer le montant total de votre financement en fonction de la durée sur laquelle vous voulez vous engager.

 

2) Choisir le bon taux

Il existe 3 choix possibles de taux en matière de crédit immobilier.

 

Le taux fixe. Le taux est constant durant toute la durée du crédit immobilier. Cela signifie que les mensualités et la durée du prêt sont fixes sauf si vous remboursez par anticipation ou modulez votre échéance.

Le taux variable. Un crédit immobilier à taux variable est un crédit dont le taux évolue tout au long de la durée du prêt en fonction d’un indice de référence. Il est en général indexé sur l’Euribor.

L’intérêt  d’avoir un crédit immobilier indexé sur le marché financier est de pouvoir profiter des baisses du marché.

Le taux variable capé. C’est un crédit immobilier à taux variable   plafonné. C’est à dire que comme le taux variable, il subit les fluctuations du marché sauf que sa variation est limitée et prévue dans le contrat de prêt.



3) Vérifier le Taux Annuel Effectif Global

Le T.A.E.G. C’est le Taux Annuel Effectif Global.

Il remplace le T.E.G (Taux Effectif Global) depuis 2016.

Il est exprimé en pourcentage annuel.

C’est un bien meilleur indicateur que le taux “nominal” parce qu’il représente ce que vous devrez payer en plus de la somme empruntée : le coût total du crédit. 

Cette information vous est donnée par la banque.

 C’est un critère incontournable pour comparer les offres de prêts entre elles. 

4) Analyser les conditions particulières

La clause de modularité des échéances vous permet d’augmenter vos mensualités afin de diminuer la durée totale du prêt et donc le coût total.

`L’inverse est également possible. La clause de modularité des échéances vous permet d’alléger vos mensualités en rallongeant la durée du prêt, ce qui pourrait être particulièrement utile si vous devez faire face à une situation difficile financièrement.

Le remboursement anticipé : Tout emprunteur peut rembourser tout ou partie de son crédit immobilier afin d’en réduire le montant ou la durée des mensualités.

Cependant il n’est pas rare que votre situation financière évolue au fil des années et de vouloir rembourser par anticipation. 

Cette possibilité est souvent assortie d’une indemnité plafonnée au montant le plus faible entre 6 mois d’intérêts au taux moyen du capital remboursé et 3% du capital restant dû. Vous avez la possibilité de négocier le montant des frais de remboursement anticipé pour les réduire ou les faire tout simplement annuler. 

Si vous y parvenez, le gain sera beaucoup plus important et il sera plus  intéressant pour vous de faire des remboursements anticipés.

5) Comparer les assurances emprunteurs

Les banques exigent souvent que l’emprunteur souscrive à une assurance emprunteur. L’assurance emprunteur constitue un poste important dans un financement. Il peut peser jusqu’à ⅓ du coût total du crédit immobilier.

 

En général, les établissements prêteurs proposent leurs propres assurances de prêt immobilier. 

Mais depuis la loi Lagarde de 2010, vous n’avez plus l’obligation de choisir le contrat proposé par l’établissement prêteur. 

Vous avez donc la possibilité de vous faire assurer par d’autres organismes.

C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance. 

De nombreuses personnes ne portent pas attention au choix de l’assurance emprunteur par manque de temps ou d’informations. 

Et c’est bien dommage parce que bien choisir son assurance emprunteur peut vous aider à réaliser des économies.

6) Se pencher sur le choix de la garantie

L’hypothèque

Hypothéquer votre bien va vous coûter environ 2% du montant du prêt. C’est la garantie la plus onéreuse. Il faut savoir qu’en cas de remboursement anticipé du bien ou de sa revente, des frais de mainlevée sur l’hypothèque seront dûs pour ces cas précis qui représentent entre 0,7% et 0,8 % du montant initial du crédit.

Le Privilège de Prêteurs de Deniers

Le Privilège de Prêteur de Deniers est moins coûteux que l’hypothèque : il représente environ 0,80 % du capital emprunté + un montant fixe de 500 €.

Le Nantissement 

Le nantissement est une garantie qui porte sur un bien incorporel. Il se présente sous la forme d’un contrat écrit et signé dans lequel l’emprunteur remet un bien incorporel comme garantie en échange de son emprunt. Peuvent être nantis à titre d’exemple  un compte bancaire, un contrat d’assurance vie, un compte épargne, des titres, des parts sociales etc…Ainsi en cas de défaillance, la banque prêteuse pourra directement se payer en allant puiser dans le capital du bien donné en garantie.

Les frais de nantissement peuvent varier mais ne dépassent rarement 500 €.

La caution

Le cautionnement est une forme de garantie très répandue et très appréciée car il est facile à mettre en place et son coût généralement moindre. Ce qui n’est pas le cas de l’hypothèque et du privilège de prêteur de denier qui exige l’intervention du notaire. 

Il consiste à faire appel à une société de cautionnement , établissements financiers, d’assurances ou encore les mutuelles professionnelles.

Il est compliqué de faire baisser les coûts de l’hypothèque et du privilège de prêteurs de deniers parce que ces deux garanties comprennent des éléments qui ne sont pas négociables comme les taxes, les émoluments du notaire…

Mais il est plus facile de faire baisser le prix d’une caution car les émoluments du notaire ne sont pas négociables. C’est pourquoi il peut donc être intéressant  de convaincre la banque prêteuse d’opter pour une société de cautionnement pour réduire les frais de garantie.

 

7) Comparer les offres de crédit immobilier

  • en contactant directement les établissements prêteurs et en négociant directement avec chacune d’elles pour obtenir la meilleure offre de crédit immobilier. Cela demande beaucoup de temps et un minimum de connaissances.
  • en passant par un courtier :

Pour choisir votre crédit immobilier, vous avez la possibilité de recourir à un courtier immobilier

Passer par un courtier immobilier vous offre quelques avantages non négligeables.

Vous pouvez non seulement gagner du temps, mais aussi bénéficier d’un taux intéressant.

Le courtier immobilier vous permet de :

  • monter un dossier de financement solide ;
  • Trouver la meilleure offre de crédit immobilier possible ;
  • gagner du temps dans vos démarches .

Le courtier immobilier peut vous donner aussi de nombreux conseils afin de vous guider dans votre choix. 

Peu importe la région dans laquelle vous vous trouvez, il est possible de trouver un courtier afin d’avoir plus de facilités dans vos démarches. 

Comme nous l’avons vu ci-dessus : décrocher le meilleur taux c’est bien mais ça ne fait pas tout. 

Pour bien choisir votre prêt immobilier, vous devez étudier votre crédit immobilier dans sa globalité et tenir compte de tous les paramètres y compris la vente de votre futur bien immobilier.

À bientôt !

Séverine.

 

Réduire ses dépenses : Pourquoi malgré tes efforts, tu manques d’argent à la fin du mois.

Réduire ses dépenses : Pourquoi malgré tes efforts, tu manques d’argent à la fin du mois.

reduire ses depenses 1 - Réduire ses dépenses : Pourquoi malgré tes efforts, tu manques d’argent à la fin du mois.

SOMMAIRE

  1. Réduire ses dépenses c’est dépenser moins.
  2. C’est quoi alors économiser ?
  3. Ce que tu dois retenir…

Dans une minute, une coach budgétaire va te dire ce qui t’empêche d’avoir des économies mensuelles…


Parce qu’il y a bien une raison derrière tout ça.


La plupart des mamans qui réduisent leurs dépenses et qui appliquent

des astuces pour économiser au quotidien n’arrivent pas à mettre de

côté à cause de cette simple raison…


Et si tu te retrouves dans ces lignes.


Que t’en peux plus de manquer d’argent pour faire face aux imprévus de la vie.


Comme le frigo qui tombe en panne, la machine à laver ou la voiture à changer.


Ça pourrait bien être ta porte de sortie.


En tout cas.

Si tu suis ce qui va suivre.


Maintenant.

Assez de mystère.


Laisse moi te révéler ce que tu ne trouveras pas sur les sites et blogs de

finances personnelles ( et encore moins sur les forums).

Réduire ses dépenses c’est dépenser moins.

 

Quand on manque d’argent.


Le premier réflexe qu’on a ?


C’est de réduire ses dépenses.


Pourquoi ?


Parce que ce que tu penses c’est ça :


Que si tu réduis tes dépenses de 247 €, que tu vas économiser 247 €.


Pas faux.


Mathématiquement, ça se tient.


(Où devrais-dire en théorie…)

Sauf que dans la réalité, qu’est ce qui se passe ?


Tu te serres la ceinture et à la fin du mois tu n’as plus tes 247 €.

Pourquoi ?


Je vais te le dire.


C’est parce qu’en réduisant tes dépenses de 247 €, tu n’as rien économisé.


Tu as juste fait ça :


Tu n’as pas dépensé 247 €.

Tu veux la preuve…

Prenons un autre exemple.


De la vraie vie cette fois.


Laisse moi te poser cette question…


Quand tu dis que tu as économisé 39 € parce que tu as acheté des chaussures en soldes…


As-tu une ligne de crédit de 39 € sur ton compte épargne ?


Non.


Parce que tu a dépensé 39 € de moins que ce que ça t’aurait coûté en temps

normal.

Et l’erreur c’est pile ça.

C’est de croire que lorsque tu ne dépenses pas, tu économises.

En réalité, tu as juste fait une bonne affaire.

C’est quoi alors économiser ?

En un mot ?

Épargner.


Pas plus compliqué que ça.

Attention…


Je ne dis pas que ne pas dépenser est inutile.


Je suis une fervente pratiquante du challenge zéro dépense pour réduire ses dépenses..


Mais si comme je pense…


Ton objectif est de mettre de l’argent de côté.


Réduire tes dépenses.


Te serrer la ceinture comme tu le fais.


Ne rien faire avec tes enfants.


Faire tes produits ménagers maison.


Ne vont pas mettre plus d’argent sur ton compte en banque.

C’est insuffisant…

Ce qui te manque ?

C’est un plan pour l’argent que tu n’as pas dépensé.


Parce que devine quoi ?


Tu vas le dépenser.


Et c’est d’ailleurs ce que tu fais tous les mois.

La bonne nouvelle c’est que tout n’est pas perdu.

La clé ?

C’est d’aller jusqu’ au bout du processus, de ne pas s’arrêter là.


(Sous aucun prétexte…)


Et de passer à l’étape suivante.

Qui revient à répondre à cette question ?


“Qu’est ce que je fais de cet argent à la place ?”


Et de le faire…


(Hyper important ça).

Ce que tu dois retenir…

C’est que réduire tes dépenses.


Faire des changements.


C’est bien.


Mais quand tu le fais...


Assure-toi d’avoir une stratégie derrière.


Que l’argent que tu as économisé fait quelque chose d’utile pour toi.


Autrement.


Qu’as-tu réellement économisé ?


Argent : ce qu’il faut faire avant de partir en vacances

Argent : ce qu’il faut faire avant de partir en vacances

Tu comptes les jours, tes vols sont réservés et tu as hâte de découvrir ce nouveau monde.

Tu as probablement pris en compte le coût des gros postes de dépenses tel que le billet d’avion et l’hôtel.

Mais avant de partir en vacances, es-tu sûre d’avoir pensé à tous les petits détails ?

Voici la liste des choses à faire avant votre départ en vacances que vous partiez pour un mois ou une semaine pour éviter les mauvaises surprises.

Après avoir lu cet article, tu seras confiante et plus sereine durant ton séjour.

valise liste voyage - Argent : ce qu'il faut faire avant de partir en vacances

Ce que tu dois absolument faire avant de partir en vacances

 

1.Prévenir ton banquier 

 

La première chose à faire est de prévenir ton banquier en lui communiquant le lieu de tes vacances et les dates de ton voyage.

 

 2.Se renseigner sur la tarification des opérations liées à l’utilisation de ta carte bancaire sur ton lieu de vacances.

 

En règle générale, les frais de retrait à l’étranger et hors de la zone euro ne sont pas gratuits.

Néanmoins, il se peut que ta banque ait un partenariat avec des banques étrangères.  

Dans l’affirmative, ça te permettra de payer moins voir aucun frais.

 

En ce qui concerne ta carte bancaire.

 

Si tu constates qu’elle va périmer pendant ton voyage, avant ou juste après, il serait plus prudent de contacter ta banque pour recevoir une nouvelle carte  avant ton départ en vacances et l’activer dès sa réception.

 

De plus assure-toi qu’elle sera acceptée sur ton lieu de vacances.

 

 Selon l’endroit où tu vas te trouver, il se peut qu’il soit plus courant de payer en liquide.

 

J’emporte toujours sur moi une visa et une mastercard par précaution.Je prévois également un peu d’espèces dans mon portefeuille.

 

Il peut également être utile d’augmenter temporairement son plafond. En général nous avons tendance à dépenser plus quand nous sommes en vacances.

 

3.S’assurer d’être bien et suffisamment couvert par  ton contrat d’ assurance voyage et ta garantie d’assistance.

 

 

Il est important que tu t’assures que ton assurance voyage fournira la couverture nécessaire pour ton voyage.

Regarde attentivement les exclusions,les plafonds d’indemnisation, si l’assistance couvre tes enfants.

De même, si tu envisages de louer une voiture sur ton lieu de vacances, regarde la couverture de location de voiture.

Assure-toi que ton permis de conduire est valide pour ta destination.

 

4.Faire les démarches pour la prise en charge des frais médicaux sur ton lieu de vacances.

 

Si tu voyages dans la zone euro, il te suffit de demander la CEAM ( la Carte européenne d’Assurance Maladie).

Tu peux faire la demande  au plus tard 15 jours avant ton départ. 

 

Si tu pars dans moins de 15 jours, la Caisse peut te délivrer un certificat provisoire qui te donne les mêmes droits que la CEAM.

Avant de partir, renseigne-toi sur l’état sanitaire du pays et vérifie les frais médicaux qui pourront rester à ta charge.

Dans certains pays, les frais médicaux coûtent très cher.

 La Caisse d’Assurance Maladie recommande de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance qui garantit le remboursement des frais médicaux engagés  à l’étranger. et le rapatriement sanitaire.

 

5.Payer ses factures

avant de partir en vacances liste e1565259495472 - Argent : ce qu'il faut faire avant de partir en vacances

Assure-toi de payer toutes les factures qui ne font pas l’objet d’un prélèvement automatique avant de partir en vacances.

Cela te permettra d’éviter des pénalités de retard.

 

6.Faire des copies des documents importants.

 

J’aime avoir des copies de mon passeport, de mes cartes de crédit et de mon itinéraire de voyage.

 Je stocke des copies sur mon google drive. 

Qu’il s’agisse d’une copie électronique ou imprimée, assure-toi simplement que tu pourras les récupérer si besoin.

Note et conserve avec toi : le numéro complet de ta carte bancaire, sa date d’expiration, ainsi que les numéros de téléphone à composer en cas d’opposition.

 

7.Débrancher tes appareils, couper l’arrivée d’eau générale et mettre le chauffe-eau en mode vacation.

 

 8.Faire une liste de vérification avant de partir en vacances

 

Inclure des éléments essentiels tels que les papiers d’identité, ton itinéraire de voyage,tes médicaments sur ordonnance, ta trousse de premiers soins avec le nécessaire (bandages, pansements…), tes chargeurs, tes adaptateurs, tes vêtements, tes articles de toilette, ton appareil photos, ton sac à dos de randonnée, tes accessoires photos et vidéos etc.

 

Vérifie ta liste pour t’assurer de ne rien oublier d’important.

 

9.S’assurer que ton réfrigérateur est propre et vide avant de partir en vacances.

 

Mange toute la nourriture qui va expirer ou périr pour éviter le gaspillage.

 

 10. Apporter de la lecture et des snacks

 

Ces articles ont tendance à être plus chers à l’aéroport ou dans le train. 

J’aime aussi apporter des collations.

 

11.Eviter de surcharger les valises.

 

Essaie de respecter le poids autorisé par la compagnie aérienne pour éviter de payer un supplément.

 

Tu auras plus de place pour rapporter tes souvenirs de vacances.

12.Garder tous tes objets de valeur à proximité

 

Assure-toi d’emporter tes objets de valeur dans ton sac à main afin qu’ils puissent t’ accompagner à tout moment si tes bagages enregistrés étaient perdus ou endommagés.


13.Vérifier les frais d’itinérance et les frais de roaming à l’étranger auprès de son opérateur de téléphonie mobile.

 

 

Renseigne-toi auprès de ton opérateur pour savoir ce que comprend ton forfait pour ta destination.

 

 Dans les pays où l’utilisation reste facturée hors forfait, le plus sage est de désactiver la connexion de données à l’étranger, via les paramètres du téléphone.

 

C’est le seul moyen d’éviter les connexions involontaires qui peuvent faire exploser ta facture.

 

Plus piégeux encore, si tu vas en croisière, les tarifs sont prohibitifs lorsque tu passes des appels en mer. 

 

Les ferrys sont reliés à une connexion satellitaire et échappent à la réglementation européenne et tu ne reçois pas de sms pour te prévenir.

Mon beau frère en a fait les frais durant sa croisière et la facture était salée.

 

14.Vérifier le montant des check-in check out, des taxes de séjour, des “resort fees” et des taxes en général.

 

 

En général le montant des taxes de séjour tourne autour de 1 € par nuit et peut monter jusqu’à 8 euros selon la catégorie de l’hôtel.

 

La facture peut vite grimper si tu fais un long séjour.

 

Si tu pars à l’étranger, certains hôtels facturent des frais quotidiens (resort fees) pour l’entretien de leurs équipement.

 

Il n’y a pas de ” taux ou de montant standard” donc le mieux est de te renseigner auprès de ton hôtel.

 

Chaque établissement est libre de fixer ses tarifs.

 

Je t’invite vraiment à contacter directement ton hôtel pour vérifier car ce montant ne figure pas forcément sur ton bon de réservation.

 

Et si tu n’as pas prévu le coup ça peut faire très mal au porte-monnaie.

 

D’une manière générale, je t’encourage à te renseigner sur les taxes en vigueur sur ton lieu de destination pour la nourriture, les vêtements, les restaurants et les hôtels.



15.Changer des devises avant de partir en vacances.

 

Changer des devises avant de partir en vacances est souvent très utile.

 

Que ce soit pour couvrir les premières dépenses du voyage ou bien pour éviter les galères directement à l’arrivée.

 

Cela permet de partir l’esprit tranquille puisque tu n’auras pas besoin de courir dans l’aéroport une fois à l’arrivée pour changer tes euros ou bien pour trouver un distributeur.



À ton retour, je te recommande vivement de suivre tes relevés de compte.

 

Ça te permettra de réagir rapidement si besoin.

 

Les opérations effectuées à l’étranger peuvent prendre du temps.

 

Cette to-do list est non exhaustive.

 

Ressources utiles :

Liste avant de partir en voyage à l’étranger

Checklist pour préparer son sac de voyage

prêt vacances : bonne ou mauvaise idée

 




Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

Dans un monde idéal, tout le monde aurait assez d’argent pour partir en vacances. 

En réalité, ce n’est pas le cas.

Faute de ressources suffisantes, 44 % des français ne partiront pas en vacances cet été.

À l’heure où les crédits loisirs, voyages ou vacances font leur grand retour.

Si tu envisages de prendre un prêt vacances pour voyager et que  tu te  demandes si tu devrais obtenir un prêt vacances.

Assure-toi de lire ceci.

  1. Qu’est-ce qu’un prêt vacances ?
  2. Quand souscrire un prêt vacances ?
  3. Les réflexions à mener avant de signer un prêt vacances.
  4. Comment choisir le bon prêt vacances ?
  5. Les coups de pouce pour partir en vacances sans prêt vacances.
  6. Ce qu’il faut retenir.
partir en vacances - Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

Qu’est-ce qu’un prêt vacances ?

Le prêt vacances est un crédit à la consommation qui permet de financer un projet de vacances. Il peut prendre la forme d’un prêt personnel. Dans ce cas, le taux du prêt est fixe. Le bénéficiaire dispose d’une somme d’argent définie, qu’il doit rembourser par mensualités fixes sur une période donnée.

Le prêt vacances peut aussi prendre la forme d’un crédit renouvelable.

À l’inverse du prêt personnel, le bénéficiaire d’un crédit renouvelable dispose d’une somme d’argent qui se reconstitue au fur et à mesure des remboursements. 

Le taux d’intérêt est révisable et élevé. 

Le coût total du prêt et la durée du prêt sont difficiles à estimer. 

Le crédit renouvelable est également difficile à amortir.

Quand souscrire un prêt vacances ?

Financer ses vacances avec un prêt vacances n’est pas fait pour tout le monde. Cela dépend largement de la situation financière de la personne qui est concernée.

  • Tu as un trou dans ton budget.
  • Tu n’as ni revenus fixes ni moyens pour rembourser ton prêt. 
  • Tu n’es pas en capacité financières pour effectuer les paiements régulièrement.

Il vaut probablement mieux que tu choisisses d’économiser ton argent pour payer tes vacances.

Si au contraire.

  • Tu as de la trésorerie ailleurs que tu n’as pas intérêt à débloquer pour des raisons fiscales.
  • Tu as un plan solide pour rembourser ton prêt à ton retour. 
  • Tu as des revenus réguliers et une situation financière stable.

Un prêt  vacances peut être une stratégie viable.

Cependant tu dois aborder cela de façon raisonnable et responsable.

Les réflexions à mener avant de signer un prêt vacances.

Tout d’abord.

Est ce que  les coûts à long terme en valent réellement la peine ?

Veux-tu vraiment rembourser ton escapade en Grèce dans cinq ans, au moment où tu économiseras peut-être pour ta maison ?

Probablement pas.

Mais si tu souhaites malgré tout obtenir un prêt vacances pour financer tes vacances , mieux vaut le faire de la bonne façon.

Voici donc quelques conseils pour t’aider à rester sur la bonne voie.

femme noire valise a la main - Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

1.Parles-en à ton conjoint au préalable.

Tu dois t’assurer que vous êtes tous les deux d’accord pour contracter un prêt vacances.  Ceci est très important car les remboursements auront un impact sur les finances de votre ménage.

2.Définis un budget.

Tu dois savoir combien d’argent tu as à dépenser et combien tu peux t’attendre à payer. 

Il est facile de calculer le coût du voyage lui-même.

Tu peux par exemple demander un devis gratuit par compagnie aérienne ou calculer le coût de l’essence en fonction du nombre de kilomètres à parcourir.

 Les nuitées sont également faciles à budgéter. 

 Tu peux  demander un devis gratuit à l’avance pour savoir combien te coûtera  un séjour dans un hôtel, un centre de villégiature, une chambre d’hôtes  ou un appartement. 

Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de la nourriture et des sorties. 

Fais pour le mieux.

3.Comment vas-tu rembourser ton prêt vacances ?

Assure-toi de savoir comment tu vas être en mesure de rembourser ton prêt.

Tes mensualités de remboursements ne doivent pas t’empêcher de vivre une fois rentré chez toi.

Il est impératif que tu  réfléchisses à tout, y compris à la vie après tes vacances, et à la manière dont tu vas pouvoir tout payer.

Tu pourrais par exemple économiser un petit pécule qui te permettrait de couvrir tes premiers remboursements.

De cette façon, tu assures tes arrières.

4. Emprunte ce dont tu as réellement besoin.

 N’emprunte que ce dont tu as raisonnablement besoin pour ton voyage.

 Essaie de réduire tes dépenses où tu peux.

Ce n’est pas parce que tu peux emprunter (x)  € que tu devrais le faire.

Rappelle-toi que ce n’est pas seulement ce que tu empruntes,  que tu devras rembourser.  Tu devras en plus payer des intérêts et des frais.

5. Sais-tu à quoi tu t’engages ?

Avant de signer un prêt personnel, assure-toi de lire scrupuleusement le document et de le comprendre.

Il est essentiel que tu lises les termes et conditions attentivement pour éviter toute mauvaise surprise.

6. Utilise cet argent de manière responsable.

Pour t’éviter de passer des années à rembourser deux semaines de vacances. Il est important de limiter le montant que tu empruntes pour couvrir uniquement les coûts essentiels.

Tu devras non seulement rembourser la somme, plus des intérêts.

 Alors pars en vacances dans la limite de tes moyens pour rembourser ton prêt au plus vite.

Comment choisir le bon prêt vacances ?

astuces economies pret vacances - Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

Tu dois entreprendre des recherches appropriées.

N’hésite pas comparer le marché en sollicitant des propositions dans différents établissements. 

Ne t’arrête pas seulement au montant de la mensualité. 

Sois attentive également au taux d’intérêt, aux frais annexes et accessoires attachés au prêt, à la durée du prêt et surtout au coût total de ton prêt vacances.

Il est très important que tu portes une attention particulière à la nature de ton prêt vacances.

Est-ce que c’est un prêt personnel ou un crédit renouvelable ?

Souviens-toi également que les assurances (décès, perte d’emploi, perte irréversible d’autonomie, accident, perte d’emploi) ne sont pas obligatoires d’un point de vue légal pour ce type de prêt.

Je t’invite à consulter cet article qui traite parfaitement de ce sujet en profondeur en cliquant ici.

Les coups de pouce pour partir en vacances

Les aides vacances de la CAF

De nombreuses aides sont mises en place pour te permettre de profiter de l’été avec ta famille.

La Caisse d’Allocations Familiales attribuent une aide pour les vacances en famille grâce aux différents dispositifs VACAF.

Tu n’as aucune démarche à effectuer.

Si tu y as droit, tu reçois un courrier de la CAF dès Janvier qui t’informe de la nature de tes droits, de la durée du séjour, du pourcentage de l’aide et de son montant.

Cependant, ta Caisse d’Allocations Familiales doit être adhérente au dispositif et tes droits dépendent de ton quotient familial et de ta situation familiale.

Les aides au départ en vacances de l’ANCV

L’Agence Nationale pour les chèques vacances permet aux familles ayant un quotient familial inférieur ou égal à 1 000 euros pour l’année n-1 de bénéficier de la Bourse Solidarité Vacances.

Si tu es salariée d’une entreprise qui a signé une convention avec l’ANCV, tu peux bénéficier des chèques vacances. Ils sont valables deux ans après l’année d’émission. Ils peuvent ainsi te permettre de régler tes vols, billets de train, ton hébergement…Tu participes en partie au financement des chèques vacances. Ton employeur contribue au financement de l’autre partie.

Pour en savoir plus sur les aides proposées par l’ANCV, clique ici.

Ce qu’il faut retenir.

Nous sommes nombreux à ne pas pouvoir payer des vacances en famille et à ressentir parfois des pincements de jalousie en regardant les superbes photos de vacances de nos proches  sur Facebook et Instagram.

Je sais ce que ça fait de ne pas pouvoir se permettre des vacances en famille.

Nous sommes nombreux à nous demander si nos enfants ne sont pas en train de passer à côté de quelque chose de magique et mémorable.

Je sais aussi ce que ça fait de se sentir profondément coupable à cause de ça.

Mais tu ne devrais jamais partir en vacances pour te mettre dans une situation pire que celle dans laquelle tu te trouves actuellement.

Je sais aussi que  nous sommes des parents qui faisons énormément d’efforts pour faire de notre mieux avec ce que nous avons.

  • Un road trip
  • Un pique-nique
  • Une balade au parc
  • Un camping improvisé dans le parc peuvent être vraiment magiques.

Tu n’as pas besoin de t’endetter pour ça.

Il te suffit juste de rendre l’ordinaire extraordinaire pour tes enfants.

Et c’est quelque chose dont ils se souviendront sûrement toute leur vie.

Et si tu ne devais retenir qu’une chose.

Ce serait ceci : 

Le monde t’attend, mais le meilleur voyage est celui qui ne ruine pas tes finances.

 

immo severine - Prêt vacances : Bonne ou mauvaise idée pour financer ses vacances

 

Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

Cet article peut contenir des liens affiliés.
Ce qui signifie que si tu achètes via l’un de ces liens, je recevrai une commission. 

 

 

Trouver les bonnes recettes de produits ménagers n’est pas toujours simple.

Je te propose donc un échantillon de l’ebook Le Grand Ménage au Naturel.

 

Tu y trouveras des recettes de produits ménagers que j’ai essayées, approuvées et adoptées.

“Fabriquer ses produits ménagers” ne faisait pas partie de ma to-do list.

Comme beaucoup de mamans, je suis très occupée.

Je travaille chez moi.

Et je dois avouer que le nettoyage de ma maison n’obtient pas toujours l’attention qu’il mérite.

Jusqu’à ce qu’au jour où j’ai pris conscience que je ne savais pas vraiment ce que contenait les produits ménagers industriels.

Est-ce qu’ils provoquent des allergies ? Est ce qu’ils favorisent les cancers ?

Je n’en savais rien.

Je ne supportais plus de ne pas savoir.

Je me suis donc mise en tête de fabriquer mes produits ménagers.

C’est comme ça que ma famille et moi avons basculé vers les produits d’entretien naturels.

 

 

faire ses produits ménagers bio - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

Comment fabriquer ses produits ménagers

Il est vrai que tu peux te rendre en magasin et acheter directement les produits dont tu as besoin.

Mais tu peux également fabriquer des produits ménagers similaires pour un prix très modique.

Lorsque tu fais tes produits ménagers, tu n’as besoin que de quelques ingrédients.

Ces ingrédients comprennent :

  • le vinaigre blanc
  • le bicarbonate de soude
  • le citron
  • le savon noir ou de Marseille ou de Castille

As-tu besoin d’un nettoyant multi-usages ?

 

fabriquer ses produits menagers fait maison - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

 

 

Au lieu d’en acheter un dans le supermarché du coin, pourquoi ne pas composer un nettoyant multi-usage fait maison ?

Dans un flacon pulvérisateur (clairement identifié), mélange à parts égales de l’eau et du vinaigre blanc.

Ce spray est efficace et te coûtera beaucoup moins cher que ce que tu peux trouver en magasin.

Le vinaigre est connu pour éliminer la graisse et la saleté et est bon comme désinfectant.

Tu peux utiliser ce mélange pour nettoyer les fenêtres, les résidus de savon, la moisissure, les bacs et les carreaux de céramique. Ajoute une ou deux gouttes de l’huile essentielle de ton choix pour renforcer l’efficacité du nettoyant.

Toutefois, n’utilise pas de vinaigre sur les sols ou les comptoirs en marbre naturel.

Pour plus de recettes, clique ici.

 

L’ebook pour fabriquer ses produits ménagers

Si tu ne veux pas passer des heures à parcourir Internet dans la journée pour trouver des idées, des recettes et des astuces sur le thème des nettoyants faits maison….

L’ebook GRAND MÉNAGE AU NATUREL est une référence pour tout type de nettoyage, le tout réuni dans un seul livre sans avoir à chercher dans tout Google.

Il contient des recettes, des astuces et des alternatives pour fabriquer ses produits ménagers.

Tu apprendras à nettoyer ta maison avec des ingrédients non toxiques.

Jette un œil au livre GRAND MÉNAGE AU NATUREL ici.

 

J’y ai trouvé des recettes efficaces et faciles à composer.

Je partage quelques-unes aujourd’hui pour te faire gagner du temps.

Cela dit, commençons par la cuisine.

La recette du liquide vaisselle :

Ingrédients :

  • 375 ml de savon de Castille liquide
  • 15 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 8 gouttes d’huile essentielle d’orange
  • 8 gouttes d’huile essentielle de citron vert

Parlons maintenant du nettoyage de la salle de bains.

Pour la baignoire, la douche et les lavabos, j’utilise du bicarbonate.

Verse un peu de poudre et étale avec un chiffon humide.

Pour nettoyer les miroirs et les vitres, mélange 4 dl de vinaigre et 1 dl d’eau. Ajoute ensuite 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. vaporise et termine avec un chiffon sec.

Entrons maintenant dans la buanderie…

La recette de l’assouplissant :

Ingrédients :

  • eau distillée
  • vinaigre d’alcool blanc
  • huile essentielle d’arbre à thé (ou de lavande)

Mélange 1l de vinaigre et 0,5l d’eau distillée. Ajoute ensuite 10 à 20 gouttes d’huile essentielle de lavande, puis secoue.

Chaque fois que tu en auras besoin, verse 1 à 2 bouchons du produit obtenu dans le compartiment assouplissant de ta machine.

Par contre, je n’en mets pas lorsque je lave des vêtements ou des draps contenant des élastiques parce que j’ai remarqué que le vinaigre les détendaient. Dans ce cas, j’utilise mes balles de lavage.

Et pour finir, le séjour.

Voici une recette facile à préparer pour dépoussiérer et nettoyer en même temps.

Ingrédients :

  • eau
  • savon noir
  • huile essentielle de pamplemousse
  • chiffon en microfibre

Mélange 1 c. à soupe de savon noir à 1 l d’eau. Ajoute 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse pour l’odeur. Secoue et vaporise sur la surface à nettoyer.

Pour les sols carrelés et les vinyles,

Utilise le mélange suivant :

  • 3 tasses de vinaigre blanc
  • 12 tasses d’eau chaude
  • 20 gouttes d’huile essentielle de pin

L’ebook Grand Ménage au Naturel m’a été d’une aide précieuse.

ebook grand ménage au naturel - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

J’ai lu d’autres livres de recettes naturelles avec des conseils pour fabriquer ses produits ménagers, mais ils nécessitaient tous des articles coûteux et difficiles à trouver.

Certains demandaient beaucoup de temps à créer.

Pas avec ces recettes.

J’ai pu trouver presque tous les ingrédients dans la droguerie et le supermarché du coin.

Il indique également comment nettoyer ceci ou cela.

Que ce soit pour nettoyer la cuisine, la salle de bains, le séjour, les sols, le linge et tous types de tâches.

Voici la table des matières pour te donner un aperçu de ce que tu peux y trouver.

 

 

table des matières ménage au naturel - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

 

 

table des matières ménage au naturel 1 - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

 

 

Il regorge de toutes sortes d’idées pour le faire rapidement, ce dont j’avais vraiment besoin.

Le bémol  concerne le nettoyage du matériel informatique. Lorsque l’auteur évoque la possibilité d’utiliser une bombe spéciale informatique pour le nettoyage de l’unité centrale.

D’ailleurs, il reconnaît que ce n’est pas la solution la plus écologique…

Ce que j’ai apprécié…

Pour être honnête…

J’ai acheté cet  ebook parce que je cherchais des solutions de nettoyage naturelles.

Pas pour des raisons économiques.

Mais lorsque j’ai commencé à nettoyer avec ces solutions naturelles et que  j’ai éliminé les nettoyants commerciaux.

J’ai réalisé que les recettes ici m’avaient permis d’économiser beaucoup plus que le prix de l’ebook.

90 % de mon budget “produits d’entretien”.

Ce qui était bien au delà de mes attentes…

C’est un ebook de référence pour t’aider à nettoyer, désinfecter, immuniser, aseptiser, stériliser entièrement ta maison avec des produits de nettoyage qui n’auront pas d’impact négatif sur votre santé.

C’est un excellent guide pour fabriquer  ses produits ménagers pour la maison.

Je fabrique maintenant tous mes propres produits.

Ils fonctionnent aussi bien que ceux remplis de produits chimiques.

C’est un excellent ebook pour quiconque veut économiser de l’argent et vivre dans un environnement plus sain.

Clique ici pour télécharger un échantillon de l’ebook.

 

immo severine - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %

 

 

 

recettes de produits menagers fait maison - Fabriquer ses produits ménagers naturels et économiser 90 %